Partager
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Eglise Saint-Hilaire de Villiers/Loir

41100 Villiers-sur-Loir
Téléphone : 02.54.72.90.83
Déposez le premier avis sur cette fiche et aidez les prochains visiteurs à se faire une idée sur ce lieu.
1
2
3
4
5
Exécutées a secco et à la détrempe, les fresques de l’église Saint-Hilaire ont été découvertes en 1927 sous plusieurs couches de badigeon à la chaux.
Des encadrements tracés à l’ocre rouge et à l’ocre jaune paraissent confirmer l’existence de plusieurs campagnes de décoration. On trouve en effet un mélange de différentes techniques : dessins et tracés à la pointe ou au charbon de bois.
Le thème principal que vous découvrirez dans cet édifice montre une des nombreuses versions du « Dict des trois morts et des trois vifs » (première moitié du XVIè s.).
Ce récit célèbre apparaît dans l’art pictural au cours des XVe et XVIe s. Trois jeunes gentilshommes de haut rang chassent au faucon aux abords d’un cimetière. Ils rencontrent trois morts qui leur parlent conduisant les jeunes gens à la conversion. Sur le mur peint, vous pourrez voir les cavaliers qui sont richement vêtus et coiffés de chapeaux garnis de plumes, les chevaux se cabrent, les faucons s’envolent et les morts brandissent une lance, un bâton, et une bêche, représentant sans doute les trois classes de la société. La pie, réalisée au pinceau sous le cheval cabré, est un exemple qui révèle le talent de son auteur.
Outre la version du « Dict des trois morts et des trois vifs », les différents panneaux représentent des scènes différentes qui se côtoient ou se superposent :
- un Saint Christophe inachevé, de très grande taille, se développe sur deux registres
- une Sainte Barbe, extrêmement populaire au Moyen Age, est représentée près d’une tour dans laquelle son père l’aurait enfermée pour l’empêcher de se convertir au christianisme. Dans la même scène, un saint chevalier casqué (peut-être Saint Louis ?) et un évêque (qui pourrait être Saint Hilaire, patron de l’église), figurent parmi d’autres personnages qui n’ont pu être identifiés faute d’attribut particulier.
- Saint Eloi, orfèvre de Limoges devenu évêque, coupe le pied d’un cheval rétif, le ferre et le remet en place. De part et d’autres, les personnages sont habillés à la façon des échevins de l’époque d’Henri III (une représentation des donateurs peut-être ?)
La litre (c’est-à-dire la bande horizontale peinte portant des armoiries) est aux armes de Joseph-Charles de Vimeur, marquis de Rochambeau, seigneur du lieu (1698-1779)et de son épouse Marie-Thérèse Bégon. La bande noire a été effacée.

Un peu d’histoire sur l’église Saint-Hilaire :
L’édifice construit au XIIè s. a été complètement remanié aux XVè et XVIè s. La nef simple se termine par un chevet plat percé d’une baie en plein cintre (c’est-à-dire une ouverture dont le sommet est un demi-cercle) en partie murée pour y placer le retable au XVIIIès.
Deux chapelles formant transept ont été ajoutées vers le milieu du XVIè s. La chapelle méridionale est voûtée d’ogives supportées par des colonnettes d’angle aux chapiteaux ornés de volutes. Une porte en plein cintre, surmontée d’un fronton reposant sur deux chapiteaux Renaissance, ouvre sur l’extérieur.
Le portail principal ouest, en anse de panier à moulures prismatiques, est surmonté d’une accolade décorée de crochets à feuillages retombant sur de petits personnages sculptés.
La nef est couverte d’un lambris à poinçons et entraits apparents, sont certains sont sculptés et portent la date de 1540.
Ouverte en été, la sacristie renferme un ensemble unique d’habits sacerdotaux avec orfrois historiés sur velours rouge du XVe s., ainsi qu’un très beau cabinet italien en ébène gravé du XVIIe s.


Pour aller plus loin : bibliographie
Frédéric LESUEUR, Les églises de Loir-et-Cher, Paris, Picard 1969.
SOCIÉTÉ FRANÇAISE D’ARCHÉOLOGIE, Congrès archéologique 1981, Paris, 1986.
GUIDE GALLIMARD, Loir-et-Cher, 1993
Marie-Laure DE CONTENSON, Panorama des peintures murales de la vallée du Loir, dans Bulletin de la Société archéologique du Vendômois, 1993.
Henri MESANGE, Un village au fil des siècles, Editions du Cherche-Lune, 1995.

Ouverte tous les jours (9h-18h/19h). Visite libre.
  • Eglise Saint-Hilaire de Villiers/Loir 1 - Villiers-sur-Loir
  • Eglise Saint-Hilaire de Villiers/Loir 2 - Villiers-sur-Loir
  • Eglise Saint-Hilaire de Villiers/Loir 3 - Villiers-sur-Loir
  • Eglise Saint-Hilaire de Villiers/Loir 4 - Villiers-sur-Loir
  • Eglise Saint-Hilaire de Villiers/Loir 5 - Villiers-sur-Loir
  • Eglise Saint-Hilaire de Villiers/Loir 1 - Villiers-sur-Loir
  • Eglise Saint-Hilaire de Villiers/Loir 2 - Villiers-sur-Loir
  • Eglise Saint-Hilaire de Villiers/Loir 3 - Villiers-sur-Loir
  • Eglise Saint-Hilaire de Villiers/Loir 4 - Villiers-sur-Loir
  • Eglise Saint-Hilaire de Villiers/Loir 5 - Villiers-sur-Loir
Photos Localisation